English Contact Accueil


Sunya | 2013



 

Vidéo : extraits de Sunya, coprésentée par Danse Danse et La Place des Arts du 17 au 27 avril 2013 à la Cinquième Salle, Montréal (QC). Voir les crédits.

 

 

" C'est la pièce la plus réussie de Roger Sinha..."
" La collaboration artistique avec Constantinople fonctionne à merveille..."

Frédérique Doyon, Le Devoir

 

" À la fois extrêmement poétique, inspiré et inspirant, hypnotique et émouvant. Une pièce sublime, une invitation à un voyage subtil aussi sensuel que spirituel,  … d’une beauté émouvante. " - Aline Apostolska, La Presse

 

" Une ambiance envoutante. Un spectacle fabuleux et particulièrement beau..."

- Marie-Christine Trottier, Bouillant de culture, Radio Canada

 

"...Sunya is a unique and highly successful collaboration..."
Nancy Berman, Bachtrack

 

" Cette création surprend et émeut par la profondeur de la démarche et la grande sensibilité qui s'en dégage. Sunya constitue sans contredit une œuvre forte, qui interpelle véritablement." - Laure Ghelfi, PatWhite

 

 

 

Tout son résulte d'un geste, mais dans l'abyme du silence, le mouvement pourrait-il éclore ? Toute expression s'élabore à partir d'une mémoire, mais lorsqu'elle est plurielle, quelle est sa résonance ? Et que se passe-t-il lorsque deux créateurs, l'un chorégraphe, l'autre compositeur, chacun à la croisée des cultures, entrent en connivence ? à partir de rien, à partir de tout ce qui les constitue ?


Sunya (en sanscrit, «zéro» et «chiffre») désigne ce paradoxe fondateur de l'être, du langage, du mouvement... Mouvement de l'exil, mouvement de l'art - métissages.


Quatre danseurs, trois musiciens et un artiste visuel expérimentent au présent, tour à tour guidés par le chorégraphe indo-arménien Roger Sinha et par le découvreur aux racines iraniennes Kiya Tabassian, ivres de dialogue.


De l'universelle quête identitaire à l'épopée collective, un geste de création comme l'écho onirique d'un monde réconcilié.

 

Dès la première écoute, la musique captivante de Constantinople a profondément bouleversée Roger Sinha. Kiya Tabassian et Roger Sinha sont originaires de cultures orientales, tous les deux fortement influencés par les cultures nord-américaine et québécoise dans lesquelles ils vivent. Et toutes ces histoires façonnent leur travail. De même, les artistes avec qui ils travaillent - danseurs, musiciens, concepteurs et collaborateurs artistiques -, tous sont réunis ici pour créer l'œuvre. Pour eux, c'est ce que signifie la migration, non seulement un groupe d'individus qui se déplacent d'un lieu à un autre, mais aussi divers groupes de personnes qui se rencontrent, interagissent et trouvent un langage commun.

 

Téléchargez le dossier de presse

 

Téléchargez la brochure

 

Un peu plus sur le spectacle - Danse Danse

 

Écoutez la critique de Radio Canada (Bouillant de culture du 20 avril) ou les entrevues radio (mp3) Radio Canada (Homerun du 17 avril 2013), au 4 à 6 de CIBL, ou sur CHOQ FM

 

 

 

En savoir plus sur les artistes

 

Ensemble Constantinople

 

Empruntant à l'ancienne cité éclairant l'Orient et l'Occident, l'Ensemble Constantinople, éclos en 2001 sous l'impulsion de Kiya et Ziya Tabassian (sétar et tombak) et rejoint plus tard par Pierre-Yves Martel (viole de gambe), se nourrit d'alliances heureuses. Ces musiciens incontournables de la scène montréalaise n'ont de cesse de remonter les sources, en explorateurs aguerris. Des manuscrits moyenâgeux aux musiques improvisées, des traditions orales de la Méditerranée à l'Orient, en passant par le Nouveau-Monde baroque, ils osent en compagnie d'artistes associés, au fil d'une trentaine de projets. Passeur d'imaginaires, de cultures et d'histoires, Constantinople habite le Présent avec un sens du dialogue et de l'harmonie des plus aiguisés...

www.constantinople.ca

 

 

Roger Sinha

 

Roger Sinha est né en Angleterre de mère arménienne et de père indien. La collision entre ces cultures et sa quête identitaire représentent ses sources artistiques. Elles l'amènent à fonder Sinha Danse en 1991 à Montréal. Sinha Danse vient d'un besoin de son créateur, Roger Sinha, de réclamer son héritage indien et d'en employer les traditions afin de modeler une expression moderne de sa réalité. Adepte des détournements culturels et des métissages sans frontières, Roger Sinha puise son vocabulaire chorégraphique dans la danse contemporaine, les arts martiaux, le ballet et les subtilités de la danse indienne. Il en résulte un véritable métissage entre l'Orient et l'Occident. Le répertoire de la compagnie compte plus d'une quinzaine de projets chorégraphiques. En 2009, Zeros & Ones, Quebasian Rhapsody et Burning Skin ont été présentés en Inde lors d'une tournée de cinq villes. Roger Sinha a également collaboré auprès de plusieurs compagnies de danse telle que Red Sky Performance pour la pièce Tono, qui a été présentée aux Jeux Olympiques de Beijing et Vancouver, ainsi qu'à l'exposition mondiale de Shanghai en 2010. Le chorégraphe est aussi scénariste et réalisateur. Il a remporté le prix du public pour sa dernière œuvre vidéo Haters ‘n Baiters: The culture collision du concours Racines de Radio Canada International.

 

 

 

Partenaires

Sunya a bénéficié du programme de Chorégraphes-en-résidence du Centre Segal des arts de la scène et de la série Danse Danse ainsi que de résidences de création à la Salle de diffusion Parc-Extension, à la Maison de la culture Frontenac, à l'Espace Marie Chouinard et la Cinquième Salle de la Place des Arts. Merci à ces généreux partenaires.